Vivre sur l’eau

« Comment s’ouvrir à l’espace offert par la mer ? 
Comment accéder aux plus beaux paysages, aux espaces naturels, aux magnifiques rivages ? 
Comment habiter sur l’eau en harmonie avec notre environnement dans des sites d’exception ? 
Comment séjourner au cœur des plus belles villes littoral ? 
Ces questionnements m’ont amené à créer KayFlô, une maison bateau, mobile et écologique*.» 
 

Jean-Marc Salpétrier, concepteur de KayFlô.


Un concept novateur, écologique, accessible

C’est une première mondiale, un concept abouti, murement réfléchi et optimisé par une équipe d’experts : KayFlô est une maison-bateau éconologique* dédiée aux professionnels de l’hôtellerie comme aux particuliers. Avec plus de 100 m2 habitables dans le plus grand jardin du monde, entièrement autonome en eau et en énergie, cette maison de 13m de long sur 7m de large est, d’un point de vue réglementaire, un navire pouvant naviguer à 6 nœuds (11km/h). Pour son lancement, KayFlô est proposée à moins de 2 800 € par m2, soit 299 000 euros HT.

KayFlô est bien plus qu’un nouveau projet de maison flottante. Son concepteur, ingénieur en génie civil et urbanisme, Jean-Marc Salpétrier, a cherché à créer un lieu de vie mobile, marin, écologique, confortable et accessible financièrement. Pari réussi. « Au départ, je voulais créer une maison flottante mobile pour loger ma famille et j'ai fait appel à Gildas Plessis Yacht Designer qui m'a accompagné sur ce projet initial. Lorsque j’ai vu l’enthousiasme que ce concept suscitait, j’ai poussé la réflexion bien plus loin avec Yacht Concept Laurent Da Rold et Franck Darnet Design pour aboutir à un projet industriel. Je suis également persuadé que KayFlô est une solution d’habitat du futur, au regard de la montée des eaux qui va concerner de nombreux pays dans les décennies à venir. La côte offre un magnifique paysage et un nouvel espace à vivre, en harmonie avec la nature. L’habitat de demain sera flottant.» Jean-Marc Salpétrier, concepteur de KayFlô.
Comme une maison

KayFlô est vendue « clé en main », comme une maison. Elle peut être habitée à quai et/ou au mouillage, et peut se piloter sans permis. 


Nul besoin de faire les pleins d’eau ni de carburant, KayFlô est autonome en énergie, grâce à ses panneaux solaires et ses éoliennes, ainsi qu’en eau via un système de récupération des eaux de pluie. Zéro rejet, traitement des eaux usées et ventilation naturelle : KayFlô s’intègre parfaitement dans son environnement. Sa conception est unique, elle allie une structure monocoque, pour le volume, à deux coques latérales, pour la stabilité. La plus marine des maisons pourra aller jusqu’à 2 milles (3,7 km) d’un abri en respectant l’environnement.
Professionnels et particuliers dans la même maison

KayFlô est un concept immobilier qui s’adresse autant aux professionnels de l’hôtellerie qu’aux particuliers.

Pour les professionnels, KayFlô peut être exploitée en hôtellerie comme en location saisonnière. Dans les deux cas, ces offres sont aussi innovantes et séduisantes pour leur clientèle, qu’elles sont rentables et faciles à mettre en œuvre pour l’exploitant.

Au cœur d’un espace littoral naturel accessible uniquement par la mer, le concept du KayFlô prend tout son sens : économe et écologique, il permet de vivre une expérience absolument unique, bénéficiant de tout le confort d’une maison avec l’océan comme jardin.

À quai, au cœur de grandes villes côtières telles que Nice, Cannes, Monaco, voire Miami, Dubaï, Oslo… c’est une solution exceptionnelle d’hébergement accessible !

Pour les particuliers aussi KayFlô ne manque pas d’atouts : la liberté d’être mobile, le bénéfice permanent d’une vue imprenable sur mer, sans voisinage, le confort terrestre économe et respectueux de l’environnement sans les contraintes d’un bateau, pour un coût très inférieur à l’immobilier en zone littorale ou d’un bateau d’un confort équivalent.
Le 1er de série à l’eau en 2017

Le premier exemplaire est d’ores et déjà vendu à un particulier, tandis qu’un projet d’hôtellerie flottante d’une quinzaine de KayFlô verra le jour en 2018 à la Martinique
Un process de construction proche de celui du bâtiment

Les KayFlô seront construites à La Rochelle. Pour le marché caribéen et pour le projet d’hôtel flottant aux Antilles, elles seront achevées à la Martinique. L’idée est d’assembler les KayFlô en un lieu où, comme pour une maison, seront coordonnées des équipes d’experts : construction de la coque, configuration des systèmes, des aménagements, etc. « Toujours dans une logique éconologique, l’objectif est de mettre en place un process de construction simple qui fasse d’abord appel aux compétences locales », précise Jean-Marc Salpétrier.